logo
Start HIT, la webradio de Kedge BS
Accueil
share

'Starboy’, la nouvelle pépite de The Weeknd

Depuis le mois de septembre et la sortie du premier tube ‘Starboy’ en collaboration avec les frenchies Daft Punk, l’album de The Weeknd était attendu comme l’un des albums phares de cette fin d’année.

Après le succès planétaire de son album ‘Beauty Behind The Madness’ (2015), le chanteur originaire de Toronto (coucou Drake) n’avait pas le droit à l’erreur et tout le monde l’attendait de pied ferme. Peu de temps avant la sortie de son premier titre ‘Starboy’, The Weeknd -né Abel Tesfaye- nous avait pourtant (presque) fait peur en annonçant lors d’une interview pour le lancement de son nouvel album :

                                                                                     « R.I.P Abel »


C’est en écoutant l’album que ce message prend tout son sens, même si les univers pop, R&B, soul et hip-hop sont toujours présents, le jeune chanteur aborde des nouveaux thèmes comme la célébrité et ses répercussions (notamment dans les titres ‘Starboy’, ‘Ordinary Life’, ‘Attention’), la souffrance amoureuse (‘Nothing Without You’, ‘True Colors’, ‘Die For You’) ou encore des thèmes plus frivoles qu’il a l’habitude d’aborder (‘Secrets’, ‘Love To Lay’, ‘A Lonely Night’, ‘Rockin’). L’artiste veut montrer qu’il a mûri et évolué et qu’il n’est plus le même qu’à ses débuts.

Pour ce qui est de l’univers musical et des différentes chansons qu’occupent l’album, les inspirations et les influences sont nombreuses et permettent d’obtenir un rendu extrêmement riche. De Marvin Gaye à Michael Jackson en passant par les années disco, de nombreuses ambiances et d’univers se retrouvent sur cet opus. Les tubes s’enchaînent et l’on est rapidement embarqué dans une tornade qui mêle tout de même 18 titres.

La découverte de ce nouvel album avait débuté dès septembre lorsque The Weeknd nous avait présenté son tube ‘Starboy’ en featuring avec les Daft Punk. Pour notre plus grand bonheur la collaboration ne s’était d’ailleurs pas arrêtée là puisqu’elle continue sur l’album avec ‘I Feel It Coming’ qui nous berce de sonorités légères où le style électro et disco des Daft Punk se marie à merveille avec la voix du chanteur de Toronto.


Concernant les autres featurings, nous avons eu un réel coup de cœur pour ceux avec le rappeur Américain FutureThe Weeknd délaisse l’électro et le disco sur les titres sulfureux ‘Six Feet Under’ et ‘All I know’, au profit d’un style beaucoup plus hip-hop et R&B qui nous rappelle le rythme et l’atmosphère de la très bonne collaboration qui avait déjà eu lieu sur ‘Low Life’ entre les deux artistes.

On vous laisse d’ailleurs écouter le début de ‘All I Know’ dans ce court métrage envoûtant réalisé par Grant Singer.



Les découvertes et les changements d’univers sur cet album ne s’arrêtent pas là puisqu’on y trouve également la chanteuse Lana Del Rey sur le litre ‘Stargirl Interlude’, en référence au Starboy The Weeknd et à sa nouvelle célébrité. Lana Del Rey -fidèle à elle-même- réussit à nous apporter toute sa mélancolie et sa nostalgie légendaire sur un titre pourtant langoureux et sensuel qui ne dure pas plus de 2’ et où The Weeknd ne chante qu’à partir de 1’20. On regrette d’ailleurs la furtivité du morceau et nous n’aurions pas été contre une plus longue association.

Le thème de la célébrité est donc largement abordé par l’artiste sur cet album et reflète parfois une souffrance qu’il a éprouvé comme sur le titre ‘Sidewalks’ avec Kendrick Lamar où les deux artistes filent la métaphore des « Sidewalks » qui représentent le chemin qu’ils ont parcouru depuis leur enfance modeste jusqu’à aujourd’hui. Le duo fonctionne très bien et confirme encore une fois la réussite de l’album ‘Starboy’ même si l’on regrette l’auto-tune sur la voix de The Weeknd.

En conclusion l’album s’écoute avec plaisir et nous fait voyager au fil des artistes et des styles musicaux. Malgré la présence de 18 titres, aucun ne fait pâle figure et chaque titre a sa place dans l’univers singulier de The Weeknd même si certains titres comme ‘Secrets’, ‘Six Feet Under’ ou ‘Rockin’ s’annoncent comme les futurs succès de l’album.

Publié par Marion Barbini le 07/12/2016 à 12h10

+ START HIT L'APPLICATION

+ VIDEO KILLED THE RADIO STAR